Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Contact : 06.23.41.87.06
de 09h à 18h du lundi au vendredi
oenotourisme tourisme et vins

Vins de Russie et ex-républiques soeurs

Les statistiques en provenance de la russie sont peu fiables. On pense cependant que l’encépagement dépasse un million d’hectares, fournissant environ 30 millions d’hectolitres. Cela fait de la russie le troisième producteur mondial pour la quantité, mais la qualité de la prodcution laisse beaucoup à désirer.

Principaux cépages :

  • aligoté,
  • muscat,
  • saperavi, noir de bonne qualité, riche, épicé, tannique; on attribue à sa teneur élevée en potassium la vertu d’assouplir les parois des vaisseaux sanguins;
  • chasselas,
  • cabernet sauvignon,
  • pinot gris,
  • riesling,
  • isabelle,
  • concorde,
  • etc.

Classification :

  • Vin ordinaire : aucune mention d’origine, ni même d’année.
  • Vins portant une indication d’origine.
  • Vins de classe, dits Kollektsionye, de régions et de cépages renommés, vieillis en bouteille au moins 2 ans.

Si les vins blancs manquent de fraîcheur, en revanche il existe une gamme étendue et variée de vins de dessert fort agréables.

Trois catégories :

  1. les demi-doux, blancs et rouges, titrent 15%vol maximum. Les meilleurs sont géorgiens.
  2. les doux
    • les Muscats, spécialité de Crimée, 12 à 16%vol, 20 à 30% de sucre.
    • les Tokay, également de Crimée.
    • les “vins de Cahors” sont des vins de liqueur vieillis au moins 3 ans.
    • des liquoreux, tels que le Pinot gris de crimée.
    • les vins d’Asie centrale.
  3. les forts, jusqu’à 20%vol, imitent les vins de liqueur d’Espagne, du Portugal, et d’Italie :
    • ersatz de Porto,
    • ersatz de Xérès,
    • ersatz de Marsala,
    • et pseudo Madère.

Ukraine, Moldavie, et Géorgie, sont les principales régions viticoles.

L’Ukraine possède trois zones viticoles totalisant environ 150.000 hectares  :
– le littoral occidental à la frontière roumaine,
– la Crimée,
– et, à la frontière hongroise, la région sub-carpatique dont Moukhatchevo est le centre.
A elle seule, l’Ukraine contribue à hauteur de la moitié des 100 millions de bouteilles de mousseux commis chaque année par l’ex-URSS. L’un des meilleurs est le Kaffia de Crimée.
Mais la Crimée fait surtout des vins doux et des vins de dessert. Le plus célèbre de ses vins est de type Madère, parfois considéré comme le meilleur de toute la CEI. Elle donne aussi quelques bons rouges de saperavi.

La Moldavie, autrefois seconde région par la superficie avec 300.000 hectares, n’exploite plus que 150.000 hectares (chiffre très approximatif, les statistiques disponibles n’étant pas fiables). Mais elle fournit les vins les plus proches du goût occidental. Les caves Purkar font des rochus et negrus rouges épanouis, de bonne classe, comparables à des Bordeaux. Le romanesti de moldova, issu de malbec, merlot, et cabernet-sauvignon, est l’un des tout meilleurs rouges.
Elle produit aussi, aux alentours de Cricova, des mousseux parmi les meilleurs de la C.E.I., élevés dans des caves reliées par un réseau de 65 kilomètres de voies souterraines. Et enfin, des vins mutés, vinifiés selon un système de solera.

La Géorgie, autrefois troisième en superficie avec 250.000 hectares plantés, qui fournissaient 20% de la production soviétique, s’est vue réduite à environ 60.000 hectares. C’est la région qui fournit le plus grand nombre de bons vins exportés, dont le Myshako riesling et le Ghurdjurni.
Le saperavi, qui est à l’origine des meilleurs de Crimée, donne ici d’assez bons rouges, vigoureux.
La Kakhétie fournit les meilleurs vins, notamment Gourdjaani et Tsinandali blancs, élevés sous chêne pendant trois ans. Mais ses vins élaborés selon la méthode locale heurtent le goût occidental. Dans cette méthode, les peaux sont maintenues en contact avec le vin pendant 3 à 5 mois. Les Géorgiens raffolent des blancs qui en résultent, jaune foncé, tanniques. Ils sont également amateurs de vins, rouges ou blancs, à forte teneur de sucre résiduel.

Autres régions productrices :

  • La Russie fait les meilleurs vins issus de riesling, et est dotée d’un bon potentiel en cabernet sauvignon, dit-on;
  • L’Azerbaïdjan (135.000 ha au bord de la Mer Caspienne) produit une quantité de vin sans intérêt, dont le moins médiocre est peut-être est le Matrassa;
  • L’Arménie (43.000 ha), réputée faire un vin de style Porto;
  • Ouzbékistan (63.000 ha) et Tadjikistan (20.000 ha) font surtout des vins de dessert;
  • Le Kazakhstan fait, au bord de la Mer Caspienne, des vins blancs (riesling) et des vins sucrés;
  • Les Balkans donnent des vins tanniques;
  • Et même la Sibérie, dont le Mitchoukine est capable de résister à des températures de -40°C.

© Balades oenologiques | Tourisme et vins | Oenotourisme