Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Contact : 06.23.41.87.06
de 09h à 18h du lundi au vendredi
oenotourisme tourisme et vins

La vigne dans le monde

D’après des chiffres communiqués en 1995 par l’Office International du Vin, la superficie consacrée à la vigne dans le monde décroît légèrement en raison de la crise qui affecte les grandes régions viticoles : près de 8,2 millions d’hectares.

Cette superficie est inégalement répartie selon les continents, parce que la vigne pousse essentiellement entre les 35e et 50e parallèles de l’hémisphère nord, et entre les 30e et 40e de l’hémisphère sud :

    • Europe : 5,6 millions d’hectares;  dont 3,4 pour l’Union Européenne;
    • Asie : 1,4 million d’hectares;
    • la Turquie y est la première viticultrice (580.000 ha), suivie par l’Iran (232.000 ha) et la Chine (160.000 ha);

    • Amériques : 780.000 hectares;
    • surtout aux USA (300.000 ha), en Argentine (209.000 ha), et au Chili (121.000 ha);

    • Afrique : 350.000 hectares;
    l’Afrique du Sud y arrive en tête (116.000 ha), suivie par l’Algérie (100.000 ha);

  • Océanie : 60.000 hectares.

La production totale moyenne s’élève à 550 millions de quintaux de raisin par an, mais tout ce raisin ne sert pas à élaborer du vin :

  • 77 millions de quintaux sont consommés en raisin de table,
  • et 9 millions de quintaux servent à faire du raisin sec (corinthe, perlette).

En effet, certains vignobles importants pour la production de raisin sont négligeables en ce qui concerne le vin : c’est le cas de la majeure partie des vignobles asiatiques et d’une bonne partie du vignoble africain.

Il n’en reste pas moins que 78% des raisins produits dans le monde sont pressurés pour faire du jus de raisin non fermenté, ou des moûts à partir desquels seront élaborés le vin, l’eau-de-vie de vin, et divers mélanges de ces produits. Au total de l’ordre de trois cents millions d’hectolitres.

L’Union Européenne, à elle seule, détient 45% de la superficie plantée dans le monde, et produit 60% du volume, soit 160 millions d’hectolitres en 1997.
Au sein de l’Union Européenne, trois pays se distinguent particulièrement pour la place qu’ils accordent à la vigne :

  • Espagne : 1,1 million d’hectares
  • Italie : 1 million d’hectares
  • France : 889.000 hectares (fin 2000)

Pour la production de vin, c’est légèrement différent :  l’Italie est le premier producteur (36%), talonné par la France (33%), et l’Espagne avec 16% arrive en troisième position.  A lui seul, ce trio assure la moitié de la production mondiale.

En termes de qualité, la France conserve son incontestable position de leader et demeure la référence. Ses vins d’AOC (appellation d’origine contrôlée) et VDQS (Vin délimité de qualité supérieure) satisfont des exigences qui excèdent en général largement celles de la législation européenne sur les VQPRD (Vins de Qualité Produits dans une Région Déterminée).
De même, là où la CEE définit des “vins de table”, la France distingue “Vins de pays” et vins de table proprement dits. Les Vins de pays doivent satisfaire diverses conditions d’encépagement, d’élaboration, et de typicité (vérifiée par des analyses gustatives), auxquelles les vins de table ne sont pas astreints.

Cependant, dans cet ouvrage nous nous en tiendrons -sauf exception- aux vins AOC, lesquels occupent à eux seuls la moitié (410.000 ha) de la superficie que la France consacre à la vigne.
La production française s’élève en moyenne à 70 millions d’hectolitres, dont 10 sont distillés (Cognac et Armagnac). Les 60 autres se répartissent ainsi :

  • vins de table : 27 millions d’hectolitres,
  • vins de Pays : 10 millions d’hectolitres,
  • VDQS : moins d’un million d’hectolitres,
  • et AOC : 22 millions d’hectolitres.

C’est ce critère -la quantité de vins de qualité- qui nous a guidés pour la place à accorder à tel ou tel pays dans cet ouvrage.
A tout seigneur tout honneur :  la France, dont la production vaut (au sens chiffre d’affaires) autant que celle de tous les autres pays européens réunis, y occupe une position privilégiée.  Mais l’Espagne, le Portugal, l’Italie, l’Allemagne, l’Amérique du nord, et l’Australie, font chacun l’objet d’un chapitre.  De nombreux autres pays trouvent leur place soit dans le chapitre Autres pays européens, soit dans le chapitre Reste du monde.

© Balades oenologiques | Tourisme et vins | Oenotourisme