Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Contact : 07.71.58.40.93 / 07.50.58.84.53
de 10h à 18h du lundi au vendredi
oenotourisme tourisme et vins

Les cépages de A à B

Sur les 8.000 cépages connus, une majorité sont blancs.
Environ 500 sont cités ici, dont de nombreux synonymes.

Abouriou :
Cépage noir indigène du Marmandais.
Aussi appelé gamay Saint-Laurent.

Acharria (ou acheria) :
le nom parfois encore donné au cabernet franc à Irouléguy.

Agiorgitiko :
Noir grec qui donne les vins de Nemea, riches, souvent vieillis en chêne.

Aglianico :
Noir italien employé en Campanie et au Basilicate.

Agua Santa :
Noir espagnol corsé et coloré.

Airén :
Blanc le plus répandu en Espagne.

Albalonga :
Blanc, croisement de sylvaner et rieslaner, précoce, riche en sucre, employé en Allemagne.

Albana :
Blanc italien, employé en Emilie-Romagne.

Albariño :
Blanc galicien, excellent.

Albillo :
Blanc espagnol, employé entre autres en Galice (Ribeiro).

Alcanon :
Blanc espagnol, employé entre autres à Somontano.

Aléatico :
Rouge italien de la famille des muscats, donnant des vins doux et très aromatisés, de couleur prononcée. Employé aussi en Californie, en Australie, et au Chili.

Alexander :
J-J Dufour, premier vigneron des Etats-Unis, qui l’avait reçu sous le nom de Cape Grape, le croyait être du vinifera originaire du cap de Bonne Espérance. Les Editions la Valsainte, à Vevey, Suisse ( http://www.valsainte.ch/ ) me précisent qu’il s’agit en fait d’un labrusca.

Alicante :
Noir espagnol. Cf. grenache tintorera.

Alicante bouschet :
Ce croisement de grenache et de petit bouschet est l’un des rares raisins à jus rouge. Il donne des vins colorés mais sans caractère, manquant d’acidité.
Il est utilisé en Corse, en Italie, Yougoslavie, Afrique du nord et du sud; il peut participer au Porto; dans la Central Valley californienne, où il occupe 1.400 ha, il est utilisé presque exclusivement dans des assemblages.

Aligoté :
Blanc, utilisé en Bourgogne, où il donne le meilleur de lui-même à Bouzeron.
On lui fait produire un vin un peu vif et à boire jeune, alors qu’il pourrait donner des vins capables de vieillir jusqu’à une dizaine d’années si les viticulteurs consentaient à lui donner de meilleurs terrains.
Cultivé aussi en petite quantité en Roumanie, en Bulgarie, en Californie, et dans l’Etat de Washington.
Parfois appelé vert blanc, griset blanc, chaudenet gras.

Altesse :
Blanc typiquement savoyard, parfumé et d’une grande finesse. Il fournit les Roussette de Savoie. Utilisé seul pour les Crus, ou en association avec le chardonnay ou la mondeuse blanche pour les autres.
Utilisé aussi en Bugey.

Alvarelhao :
Noir portugais, variété du Dão, et qui peut participer au Porto.

Alvarinho :
Cépage blanc utilisé pour le Vinho Verde.

Amigne :
Cépage blanc valaisan auquel la surmaturation convient.

Aragón :
Un des noms donnés au grenache en Espagne.

Aramon :
Noir méridional. Quasiment disparu aujourd’hui, il était très en faveur avant la crise phylloxérique en raison de sa productivité. Au 19e siècle, c’était le cépage des vins de table légers.

Arinto :
Cépage blanc portugais, employé pour le Bucelas. Il donne un vin nerveux capable de vieillir un peu.

Arneis :
Ancien cépage piémontais.

Arrufiac (ou Arrufiat) :
Blanc assez fin, participant à certains vins Béarnais tels que le Pacherenc de Vic-Bilh, auquel il donne du corps et du bouquet.

Arvine :
Blanc valaisan, donnant des vins de garde, légèrement salés en finale.

Assyrtyko :
Cépage blanc grec.

Aubaine :
cf. chardonnay.

Aubun :
cf. counoise.

Aurore :
alias Seibel hybride 5279, un des meilleurs hybrides franco-américains blancs. Précoce, il se plait dans les régions fraîches, et convient aux vins secs ordinaires et aux mousseux. L’hybride le plus répandu dans l’Etat de New-York.

Autrichien :
L’autrichien, cultivé en Allemagne, en Autriche (où il s’appelle portugieser), en Hongrie (oporto) et en Yougoslavie (kraljewina), ne donne que rarement des vins excellents.

Auvernat noir :
cf. pinot noir.

Auxerrois :
Nom donné au malbec à Cahors.

Auxerrois blanc :
Proche du pinot blanc, mais de moindre finesse.
Ce blanc peu exigeant est capable de résultats assez remarquables dans des conditions moyennement favorables.
Ses vins allient fraîcheur, corps, et souplesse.
Il est utilisé surtout en Alsace, où il est associé au pinot blanc pour faire les Klevner, et en Lorraine dans les Côtes de Toul. Il peut aussi entrer dans la confection du Crémant d’Alsace.
Anecdotiquement, il est employé en Angleterre, et est en cours d’acclimatation à Suresnes.

Avilleran :
cf. marsanne.

Azal :
Noir portugais, typique du Vinho Verde.

B

Bacchus :
Blanc employé en Allemagne.
D’après Alexis Lichine, ce serait un hybride américain aux petits grains noirs. D’après Jim Ainsworth, un raisin allemand aromatique de type muscat. En réalité, il s’agit d’un croisement de sylvaner, riesling, et müller-thurgau.

Baco noir :
Hybride franco-américain rouge, assez acide; en France, il a été arraché à la fin des années 60; 240 ha subsistent dans l’Etat de New-York, où il participe à des assemblages.

Baga :
Noir portugais, aromatique et riche en alcool, capable de donner des vins de garde mais sans finesse. Il est majoritaire en Barraida.

Balzac noir :
Cf. mourvèdre.

Barbarossa :
Noir corse.

Barbaroux :
Noir entrant dans le Cassis rouge.

Barbera :
Noir à l’acidité élevée, donnant des vins frais, légers et fruités. Le plus répandu en Italie après le sangiovese, et l’un des plus répandus dans le monde. Le Piémont est son terrain d’élection, mais il est utilisé au Brésil et en Argentine, entre autres; dans la Central Valley californienne, il occupe 6.500 ha.

Barcelos :
Cépage blanc portugais, du Dão.

Bardin :
Cf. roussanne.

Baroque :
Blanc béarnais, fruité et chaleureux, donnant un vin de garde : le Tursan blanc.

Bastardo :
Noir employé dans le Dão et le Porto. Il semble que ce soit du trousseau.

Beaunois :
Nom donné au chardonnay dans le Châblisois.

Béou :
autre nom de l’ugni blanc.

Bergeron :
Nom donné à la roussanne en Savoie.

Bianchetta :
Blanc vénitien.

Bical :
Blanc portugais, frais et fruité, de Bairrada.

Bidure :
Un des noms du cabernet Sauvignon.

Blanc fumé :
Nom donné au sauvignon à Pouilly-sur-Loire.

Blanquette :
Nom parfois donné au mauzac, au colombard, à la clairette, ou à l’ondenc, selon les régions.

Blau Bürgunder :
Nom donné au pinot noir en Allemagne et en Suisse alémanique.

Blaufränkisch :
Noir assez neutre (que certains pensent être une variété de gamay), cultivé principalement en Autriche, en Hongrie sous le nom de kékfrankos, parfois appelé blauer limberger, lemberger.

Bobal :
Noir espagnol, répandu au Levant.

Bois jaune :
cf. grenache.

Bonarda :
alias croatina, noir italien secondaire, répandu en Piémont et Lombardie.

Bon avis :
Cf. mourvèdre.

Borracal :
Noir portugais, du Vinho Verde.

Boudalès :
Nom donné au cinsaut en Roussillon.

Bourboulenc :
Blanc méditerranéen de qualité. Il est utilisé en Languedoc et entre dans la composition du Tavel.

Bourguignon noir :
Autre nom du gamay.

Bouschy :
Nom donné au cabernet franc en Béarn.

Bouvier :
Blanc autrichien, assez médiocre; employé aussi en Hongrie, sous le nom de ranina, pour le “lait de tigre”.

Brancellao :
Noir galicien.

Braquet :
Noir très rare, utilisé à Bellet pour sa finesse et sa longévité. Il donne, avec le fuella, des vins somptueux.

Braucol :
cf. fer servadou.

Breton :
Nom donné au cabernet franc dans le Val de Loire.

Brun-fourcas :
Noir de Palette.

Bual :
Cépage blanc de Madère, riche, gras, très typé.

Burger :
Blanc médiocre, dont 800 ha sont plantés en Californie.

© Balades oenologiques | Tourisme et vins | Oenotourisme