07.71.58.40.93 ou 07.50.58.84.53
de 10h à 18h du lundi au vendredi

Livres – langage du vin

L’esprit du Vin : Les 50 plus belles histoires du vin

Le vin, ” libérateur de l’esprit et illuminateur de l’intelligence ” selon Paul Claudel, est depuis l’Antiquité évocateur d’un certain art de vivre, synonyme d’ivresse et de convivialité. Chargé de signification tant religieuse que profane, chanté par les poètes et prisé des dieux, le vin occupe depuis toujours une place importante dans l’histoire des civilisations. Claude Chapuis vous propose de découvrir les incroyables hasards et les savantes alchimies qui ont présidé à la naissance des grands crus, mais également le rapport étroit qu’entretiennent les hommes avec le nectar des dieux. Laissez-vous entraîner dans l’univers enivrant de cette boisson à travers cinquante belles histoires à lire sans modération. Des châteaux prestigieux aux grandes dynasties vigneronnes, découvrez le formidable destin de Françoise d’Yquem ou de la dynastie Rothschild. Partez à la rencontre des hommes qui ont combattu la pyrale ou le phylloxéra. Partagez avec Voltaire, Colette, Mauriac et Hitchcock la passion d’un breuvage loué depuis des siècles, des légendes antiques à la littérature contemporaine, des vitraux du Moyen Age aux illustrations de Daumier.

Le vin en cent poèmes

Depuis la haute antiquité, toutes les civilisations ont chanté ses louanges, lui qui, par excellence, est le breuvage que les dieux ont réservé aux hommes…  ” C’est un corps vivant où se tiennent en équilibre les “esprits’les plus divers, les esprits volants et les esprits pondérés, conjonction d’un ciel et d’un terroir “, nous dit Gaston Bachelard. Et s’il se conjugue à merveille avec l’amour et la poésie, s’il est synonyme de gaieté et de convivialité, c’est un ami qui peut se révéler traître. ” Le vin est semblable à l’homme : on ne saura jamais jusqu’à quel point ont peut l’estimer et le mépriser, l’aimer et le haïr, ni de combien d’actions sublimes ou de forfaits monstrueux il est capable ” (Charles Baudelaire)… Les poètes comme Colette, Lamartine, Alphonse Daudet, Anacréon, Du Bellay, Jean Richepin, Gaston Couté ont chanté le rôle de la terre et le travail de l’homme dans l’élaboration du vin. Desnos, Rabelais, Shakespeare, Ronsard, Neruda, Molière, Apollinaire en ont célébré les bienfaits. Mais tous, avec Verlaine, Tchang Kien, Aristide Bruant, Omar Khayyâm, La Fontane, Li Po, Abû Nuwâs, Victor Hugo, Yeats, Prévert et quelques autres ont loué l’ivresse libératrice qu’il apporte à celui qui s’abandonne aux sortilèges du nectar.

La Critique Vinicole en France : pouvoir de prescription et construction

Les critiques vinicoles jouent aujourd’hui un rôle majeur dans la construction des réputations vinicoles. Mais qu’est-ce qui explique leur influence et leur pouvoir de prescription ? L’ouvrage répond à cette question en procédant à l’analyse des réseaux d’interactions qui, au sein du monde du vin, sont le lieu où se construisent les réputations professionnelles et la confiance. L’auteur montre que le pouvoir de prescription des chroniqueurs vinicoles résulte d’un jeu complexe où interviennent critiques vinicoles, vignerons, marchands et amateurs de vin.

Dictionnaire de la dégustation

Au fil des pages, le lecteur trouvera expliqués les adjectifs, les couleurs et les verbes, les arômes, les saveurs et les sensations, qui composent ou décrivent le mieux le vin. Cette richesse de vocabulaire est un outil précieux. Elle permet d’être précis, clair, sans emphase, pour être compris de tous : amateurs comme professionnels

Dictionnaire de la langue du vin

Qu’un vin ait de la “jambe” ou de la ” cuisse “, nul ne l’ignore, mais qu’il ait de la “mâche”, qu’il “renarde”, “terroite” ou soit “empyreumatique”… Une langue du vin sensuelle se dévoile dans ce dictionnaire des mots de la dégustation. Du XIIIème siècle à aujourd’hui, en passant de “clairet” à “bodybuildé”, voici un voyage savant et sensuel, rabelaisien et raffiné à travers les terroirs, les modes et les époques. Grâce à ce lexique envoûtant, le verre à la main, et à la manière du précieux nectar qu’il contiendra, cessant d’être “timide”, vous apprendrez à vous montrer “bavard “, voire “gaillard”et, pourquoi pas ?, “voluptueux”… Un beau livre tout plaisir et ivresse !

Ecrits vin

Les histoires que l’on raconte ou que l’on se raconte sont des repères pour nous construire. Si vous avez le désir de faire une pause pour laisser la place au ” temps du récit “, ouvrez ce recueil d’écrits du vin. Des émotions et des souvenirs liés aux vins, nos auteurs (étudiants de 2e cycle) en ont recueilli quelques-uns et les ont retranscrits en une série de textes brefs, contraints par la consigne de la concision et de l’expérience personnelle. Ces textes ont le charme de leur jeunesse, ils laissent apparaître un a désir d’écrire une émotion, une spontanéité à mi-chemin entre sensation et sentiment. Nos rencontres avec de grands vins sont des instants privilégiés, sources de souvenirs. Le vin met nos sens en éveil, nous fait voyager, nous conduit à aller vers les autres, nous installe dans un paysage, nous aide à mesurer le temps qui passe ou nous surprend par les jeux du hasard. Si vous aimez le vin, ce livre vous transportera vers ces émotions véritables et vous rappellera quelques souvenirs anciens. Il a aussi un autre but : celui d’inviter le lecteur à prendre sa plume pour transmettre à son tour l’écrit d’un vin.

Paroles de Vin

Marc Lagrange s’est abreuvé des discours de ses pairs avant de se lancer lui-même dans des facéties littéraires agrémentées d’expressions viniques inattendues, modernes ou surannées. L’ivresse des mots l’a tout naturellement conduit à rassembler dans cet ouvrage original un vocabulaire épars, bachique et désopilant. Chacun pourra boire et se servir de ces Paroles de vin, pour sourire et faire sourire lors d’un toast, d’un discours ou de propos amicaux autour d’un verre. Avec les mots pour le dire, c’est toujours plus simple. A consommer sans aucune modération.

Spirilège : Florilège de poèmes sur le vin

Qui se souvient des membres de l’Académie Goncourt en 1926 ? Personne. De l’inauguration du Chat Noir en 1885 ? Peu d’entre nous. Et de Raoul Ponchon ? Encore moins. Rien d’étonnant. Ce poète libertin, bachique, bohème mais par trop modeste n’accepta de publier qu’un seul recueil de poèmes de son vivant, à 72 ans en 1920 La Muse au cabaret. Élu membre de l’Académie Goncourt en 1924, il sut garder, malgré son grand âge, un regard plein d’humour et de dérision sur la vie, les femmes et le vin. D’autres recueils sont des sélections posthumes et sont actuellement presque introuvables. Spirilège est un recueil réunissant des poèmes humoristiques et élogieux sur le vin. Ils n’ont pas pris une ride, bien qu’écrits avant et après la Der des Der.

Grand-père raconte-moi la vigne

En douze histoires, à lire ou à conter, “Grand-père raconte-moi la vigne” nous conduit au coeur de nos campagnes douces et sereines. Le grand-père apprend à son petit-fils Paul le travail quotidien du vigneron, celui du chai, les vendanges, l’itinéraire du grain de raisin jusqu’à la mise en bouteilles. Le petit garçon découvre à ses côtés la nature et la patience dont il doit faire preuve pour que le raisin s’épanouisse et produise un bon vin. Et lorsque la vigne a besoin d’un coup de pouce, son grand-père est toujours là pour l’aider avec son drôle de costume et son tracteur. Des textes et des illustrations adaptés aux enfants, des mots difficiles surlignés et expliqués en fin d’ouvrage, font de ce livre un excellent guide d’initiation et de transmission de ce savoir ancestral.

Contes de la vigne et du vin

Ce recueil d’histoires savoureuses, tour à tour comiques, émoustillantes, fantastiques et rabelaisiennes, vous invite à parcourir les vignobles de France dans leur saisissante diversité. Nectar, élixir, philtre, drogue, boisson ou aliment, c’est peu dire que le vin est un formidable support culturel, spirituel et symbolique. Gens de la vigne et du vin, marchands et buveurs ou jeunes filles en fleur : les personnages de ces récits rivalisent de singularité. Le vin s’offre à eux en miroir de l’âme, alimente leur imaginaire, exacerbe leurs passions. Breuvage quasi magique, le vin les incite au bien vivre, à la rêverie poétique tout autant qu’à l’action aventureuse et souvent davantage, ou pire… Pierre-Jean Brassac met ici sa palette littéraire chatoyante au service d’histoires inoubliables, dont l’ambiance et le dénouement vous restent en mémoire comme la dégustation de crus très typés.

Florilège de discours savants sur le vin : Ecrire le vin, d’Homère à Rabelais

Découvrez les lettres de noblesse du vin en arpentant les pensées des grands esprits de l’histoire ! Cet ouvrage comporte une série de textes originaux resitués dans leur contexte historique et analysés pour mettre en avant l’importance que leurs auteurs accordaient au vin. Ces passages sur le vin reflètent la philosophie de chaque auteur. Le vin devient ainsi un prisme d’étude d’histoire intellectuelle et culturelle. La littérature, qu’elle soit médicale, philosophique, bachique, exégétique ou agronomique, n’a jamais oublié le vin, ni dans ses envolées lyriques ni dans ses traités les plus sérieux.

Oenolexique

C’est au cours de soirées dégustation organisées par un couple d’amis sommeliers cavistes que leur est venue l’idée de cet ouvrage. La question récurrente était : comment dirait-on en anglais ” pierre à fusil “, ” giboyeux “, ” empyreumatique “, et bien d’autres termes relatifs à la dégustation ? Après des premières recherches, les auteurs se sont aperçus que les sources en la matière étaient peu nombreuses et surtout très parcellaires. Ils ont donc décidé d’effectuer des recherches approfondies et se sont rapidement heurtés à la nécessité d’étendre celles-ci à l’ensemble du processus : viticulture, vinification, commercialisation et dégustation. Ainsi est né ce lexique. Il intéressera les professionnels de la filière viti-vinicole d’un bout à l’autre de la chaîne : vignerons, oenologues, critiques, journalistes, négociants, importateurs, marchands, dégustateurs … mais aussi tout ” wine-traveller “, tout oenophile voyageur.

Colette, la passion du vin

Dans sa hiérarchie des plaisirs, Colette a accordé une place de tout premier ordre à celui du divin nectar. Bien avant d incarner cette femme audacieuse qui a pris en main sa propre destinée, elle a été très tôt initiée au vin, durant son enfance à Saint-Sauveur-en-Puisaye dans l Yonne. À l ‘instar de Montaigne et Rabelais, elle a donné ses lettres de noblesse au vin, grâce à son exceptionnel talent de plume et sa sensibilité féminine. La correspondance inédite produite dans cet ouvrage contient plus d’une centaine de lettres adressées à Jean Guillermet, éditeur et viticulteur du Beaujolais, et à Lucien Brocard, négociant en vins et spiritueux de Bercy, qui constituent une véritable ode au vin. Colette raconte ses rencontres avec la vigne et les vignerons, ses visites dans les caves. Elle n’hésite pas à prodiguer ses conseils avisés pour associer mets et boissons. Durant ses dernières années où elle souffrait d’arthrose, elle utilisa aussi le vin comme médication. Les amateurs de l’écrivain redécouvriront par cette lecture la vie et les passions de Colette, au rythme de pages riches d’une gourmandise bien française.

Du raisin au verre, découvrir les secrets du vin

Ce livre d’initiation et de transmission, pour Les jeunes et les moins jeunes, nous donne les bases d’une information indispensable à la découverte de l’oenologie et au développement de nos connaissances de la dégustation. Savons-nous ce qu’est le moût ? Est-il vrai que certains micro-organismes transforment le raisin et produisent de l’alcool ? Et qu’est-ce que la fermentation malolactique ? Combien de litres contient une barrique ? Quelle plante produit le liège ? Peut-on obtenir du vin blanc avec des raisins rouges ? Connaissez-vous un univers réunissant à la fois Pasteur, Giosue Carducci et James Bond ? Les réponses à ces questions et à tant d’autres sont des gouttes de technique, de poésie, d’histoire et de connaissance : lisez ce petit livre, recueillez-le dans un verre et comme François Rabelais, vous découvrirez avec bonheur que «Le vin est ce qu’il y a de plus civilisé au monde.»

Dictionnaire chic du vin

Fillette, Barrique, Cuisse, Vin de messe, Piquette, Terroir, Pourriture noble, Mastroquet, Phylloxéra, Monocépage, Syrah, Mathusalem, Bouturage, Blondin (Antoine), De Gaulle, Part des anges, Lacryma Christi… : le vocabulaire de la vigne et du vin est à la fois connu de tous et mieux gardé qu’un secret. Lexique sérieux et drôle à la fois, ce Dictionnaire chic du vin a pour ambition de remettre en bouche toutes les évocations littéraires et artistiques, ces souvenirs de partage et d’amitié qui sont indissociables d’un bon verre de vin. À vocation plus intime et personnelle que scientifique, il se veut l’apanage d’un certain hédonisme, qui rappelle à chaque page que boire est d’abord un plaisir et par conséquent une joie. De « Ballon » (le verre), à « Pinard », « Pétrus » ou « Tanin », de « Chasse-Spleen » à « Queue de pelle », Léon Mazzella partage son plaisir de la dégustation dans ce « dico chic » et sensible qui fait l’éloge (raisonnable et raisonné) du « sang de la vigne ». Santé !

Le Superflutile à offrir à un amateur de vin

Superflutile : ce mot n’existe pas. C’est pourtant un mot superutile pour désigner ces pépites superflues glanées sur le web ou ailleurs que tout le monde trouve supers. Anecdotes, jeux de mots, texte, palmarès, listes, schémas faussement scientifiques…. En surface des textes brefs, faciles et drôles. En douce, une analyse typologique du monde contemporain, menée avec humour, légèreté et un soupçon de poésie aussi ! Parce que c’est superutile et superflu par excellence.  Dans Le Superflutile à offrir à un amateur de vin vous trouverez par exemple : – des textes amusants et décalés comme ” la Confusion sexuelle dans les vignes” , ” faux et buvage de faux” , ” le bois au service du vin”, “l’abécédaire de l’ivresse” , etc…

Les Miscellanées de la vigne et du vin

Gilles du Pontavice nous conte l’univers pittoresque du vin. Il nous écrit des histoires de vigne et de bouteilles, ponctuées de conseils… Un ouvrage qui distraira et réjouira les amateurs de bons vins. Des informations originales à picorer et à partager pour le plaisir de découvrir ou redécouvrir ce qui fait le charme de l’univers d’une bonne cave.

Tchin-tchin

Ce livre est né d’une rencontre autour de quelques bonnes bouteilles, lors d’une séance de dégustation de vins espagnols. S. Torchet a fourni l’essentiel de la « matière », et J. Rouvière l’a mise en musique, avec le souci d’en souligner les aspects les plus amusants ou étonnants. Toutes ces « historiettes» autour du vin constituent, au total, un ensemble aussi divertissant qu’instructif, et réserve bien des surprises au lecteur. Ce florilège s’articule autour de six grands thèmes : l’histoire, les curiosités, les vins venus d’ailleurs, la vigne et les animaux, les accessoires du vin, les brèves de comptoir et trois pages de poésie, sans lesquelles le vin ne serait pas le vin.

Petit dictionnaire absurde et impertinent de la vigne et du vin

En plus de 140 définitions, le vin est bu, démonté, élaboré, galvaudé, décortiqué, toujours avec humour et impertinence. Cette deuxième édition se voit enrichie (30 nouvelles entrées) et remise à jour. Ouvrage pour le néophyte tout autant que pour le professionnel, il est idéal pour décomplexer les gens par rapport au vin. On y apprend avec humour d’incroyables vérités que certains chuchotent et que J.-P. Gauffre proclame à grandes lettres de A à Z.

Le vin : Guide des citations

Un jour, il y a des millénaires de cela, dans un recoin de son habitation, une femelle de l’espèce a oublié et laissé fermenter quelques grappes de raisin ; elle venait d’inventer le vin. Bravo, madame ! Breuvage des dieux et des hommes dans maintes civilisations, il a, depuis, irrigué la moitié des littératures du monde. Sous forme de proverbes, de pensées, de définitions ou de brèves de comptoir, voici des citations, sérieuses et divertissantes, classées par thème, et avec un système pratique de renvois. Le vin y apparaît comme une boisson sociale, conviviale, réconfortante, inspirante, liée à l’amour, au rêve, à la fête, à l’ivresse, à l’art de vivre, à la santé – rôle souvent occulté chez les générations nouvelles, privées d’information et au goût perverti par la “malbouffe”. Dans ce guide des citations sur le vin, l’auteur, professeur honoraire agrégé d’anglais, offre au lecteur les résultats de recherches encyclopédiques, multiculturelles, rigoureuses et, néanmoins, fort joyeuses. François Rabelais: “En sec jamais l’âme n’habite.” Victor Hugo: “On ne se connaît pas tant qu’on n’a pas bu ensemble. Qui vide son verre, vide son coeur.” “(…) jamais le vin n’a été mis en valeur de cette manière.” (Pays de Bourgogne.) – “(…) un véritable travail de recherche qui concilie l’humour de proverbes populaires avec le sérieux d’une investigation littéraire allant de Rabelais (bien sûr) à Guillaume Apollinaire (…).” (Charles Senninger, L’Agrégation.) – “Ce recueil fort joyeux (…) présente sous forme de proverbes, pensées, définitions ou brèves de comptoir, un ensemble de citations qui vous permettront de briller lors de soirées… autour du vin.” (Jean-Pierre Delayre, La Montagne.) – “(…) copieuse vendange d’aphorismes oenologiques (…).”(A.D.G., Rivarol.) – “Un constat: pour un petit lot de citations plates, comme on le dit d’un vin, un florilège de drôleries pétillantes (…). Aucun doute: le vin donne de l’esprit.” (Bernard Plessy, Le Bulletin des lettres.) – “Une occasion de plus de voyager de livre en livre, dans le monde du vin.” (Maîtres d’hôtel et sommeliers.) –

© Balades oenologiques | Tourisme et vins | Oenotourisme

Rappelez moi
+
Rappelez moi!