Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Contact : 07.71.58.40.93 / 07.50.58.84.53
de 10h à 18h du lundi au vendredi
oenotourisme tourisme et vins

Les vins blancs

Les vins secs et légers sont pauvres en extrait et en sucre résiduel. N’étant pas conçus pour vieillir, ils n’ont pas été élevés en fût, et il vaut mieux les boire aussi jeunes que possible.
Ils peuvent être bus pour eux-mêmes ou pour accompagner un plat. Dans tous les cas, il convient de les servir frais.

Les vins secs et corsés ont davantage de matière, et -bien que techniquement secs- sont empreints d’une certaine douceur due au fruit mûr. Ils peuvent avoir été vieillis en chêne ou en bouteille. Les plus corsés sont les plus aptes à vieillir en bouteille.

En majorité, les vins aromatiques sont secs ou demi-secs et se boivent relativement jeunes. Les blancs les plus doux sont en général intensément parfumés, mais leur intérêt vient surtout du bouquet qu’ils acquièrent avec l’âge.

De nombreux vins demi-secs, légers et faibles en alcool, sont peu aptes à accompagner un repas.

L’élevage dans le chêne, appliqué à des vins capables de supporter un tel traitement, renforce le caractère du vin, tout en lui apportant un arôme vanillé.

Certains vins peuvent être élaborés selon plusieurs styles : par exemple les Coteaux du Layon peuvent être demi-secs ou doux, et l’Orvieto peut être sec (secco) ou demi-doux (abboccato). Leur titre alcoolique peut varier largement d’une année sur l’autre; dans ce cas, nous indiquons le titre moyen.

Des vins issus des mêmes cépages et élaborés selon des méthodes semblables peuvent cependant posséder des styles très différents selon leur terroir d’origine. Par exemple, un Chardonnay du Haut-Adige a un goût vif et frais dû à l’acidité des raisins mûris dans une région fraîche, alors qu’un chardonnay australien possèdera le côté fruité tropical de raisins facilement parvenus à pleine maturité.

Et finalement, il y a la décision du vigneron : ainsi, un Riesling d’Alsace est toujours sec, alors que les Riesling allemands sont plus doux (à moins qu’ils ne soient libellés trocken).

Blancs légers et secs

  • Titrant 9%vol Gros-Plant, Kabinett Trocken (D, O), Vinho verde (P),
  • Titrant 10%vol vins anglais non aromatiques.
  • Titrant 11%vol
    Bergerac sec, Bianco di Custoza (I), Collio Goriziano (I), Coteaux du Loir, Pouilly-sur-Loire, Kabinett Halbtrocken (D, O), Montravel, Navarra (E), Alsace Pinot blanc, Pomino (I), Pouilly-sur-Loire, Soave (I), Tarragone (E), Torgiano bianco (I), Vermentino di Gallura (I), Vins de Savoie.
  • Titrant 12%vol
    certains Albana di Romagna (I), Anjou, Vins d’Arbois, Chablis, Chasselas, Entre-Deux-Mers, Fendant (CH), Fiano di Avellino (I), Frascati Secco (I), Gaillac, Irouléguy, Jasnières, Mâcon-Villages, Marino (I), Menetou-Salon, Montagny, Montlouis sec, Muscadet, Nuragus di Cagliari (I), certains Pacherenc de Vic-Bilh, Pouilly-Fumé, Pouilly-Fuissé, Quincy, Reuilly, Rias Baixas (E), Saint-Véran, Saumur, Sylvaner, Terlano (I), Trebbiano (I), Verdicchio (I).

Accords : les blancs secs accompagnent bien les huîtres, coquillages, mollusques, certains crustacés, et les préparations simples de poisson, y compris la bouillabaisse.

Blancs secs et corsés

  • Titrant 10%vol Spätlese Trocken (D)
  • Titrant 11%vol
    Colombard (SA), Penedés (E), Rioja non vieilli en fût (E), Sémillon/Chardonnay (Aus), Vernaccia di San Gimignano (I).
  • Titrant 12%vol
    Bourgogne Premier Cru et Grand Cru, Cassis, Chablis Premier Cru et Grand Cru, Chardonnay du nouveau monde, Côtes du Jura, Chenin blanc, Steen (SA), Côtes-du-Rhône, Gavi (I), Graves, Greco di Tufo (I), Lugana (I), Orvieto secco (I), Riesling alsacien, Riesling (Aus, NZ, Cal, SA), Rioja vieilli en fût (E), Rueda (E), Sancerre, Sémillon (Aus), Vouvray sec.
  • Titrant 13%vol
    Châteauneuf-du-Pape, certains Coteaux du Languedoc, Jurançon sec, Picpoul-de-Pinet, Savennières, Vernaccia di Oristano (I).
  • Titrant 14%vol ou plus
    Château-Chalon, Hermitage blanc, Vin jaune.

Accords : les grands crus secs se plaisent en bonne compagnie : foie gras, homard, langouste, poissons fins (saumon, bar, turbot), abats, viandes blanches, volailles, certaines préparations de lapin, et de nombreux fromages.

Blancs aromatiques

  • Titrant 11%vol
    Müller-Thurgau (D, CH, H, O), Optima (D), Pinot Grigio (I), Riesling-Sylvaner (D, CH, H, O), Seyval blanc (Can), Scheurebe (D).
  • Titrant 12%vol
    Fumé blanc (Cal), Grüner Veltliner (O), Alsace-Muscat, Muscat-Ottonel (H, O), Retsina (G), Rülander (D), Pinot gris, Sauvignon blanc (USA, Aus, NZ, SA).
  • Titrant 13%vol
    Château-Grillet, Condrieu, Gewurztraminer.
  • Titrant plus de 17%vol
    Muscat de Samos (G).

Accords :
les blancs aromatiques s’ingénient à défier toute généralisation. Tel est un bon apéritif, tel autre aime le Munster, un troisième le foie gras, un autre encore les desserts, etc. L’accord est à rechercher au cas par cas, en tenant compte à la fois de la richesse du vin et de sa composante aromatique dominante.

Blancs demi-secs

  • Titrant moins de 8%vol certains Albana di Romagna (I), Moscato d’Asti (I).
  • Titrant 8%vol Lambrusco (I), Mosel Qba (D).
  • Titrant 9%vol Liebfraumilch (D).
  • Titrant 10%vol Riesling Kabinett (D, O), Riesling Spätlese (D, O),
  • Titrant 11%vol Frascati amabile (I), Riesling (H, O).
  • Titrant 12%vol Anjou Coteaux de la Loire, Chenin blanc (Cal, SA), Coteaux de l’Aubance, certains Coteaux du Layon, Coteaux de Saumur, Côtes-de-Bergerac, Côtes de Duras, Gaillac moelleux, Orvieto abboccato (I), certains Pacherenc de Vic-Bilh, Riesling californien (USA).
  • Titrant 13%vol Jurançon, la majorité des Premières Côtes de Bordeaux, Riesling VT (Cal, Aus), Rosette, Saussignac, certains Montlouis et Vouvray moelleux.
  • Titrant 14%vol Malvasia di Bosa (I), Recioto di Soave (I).
  • Titrant au moins 17%vol Vin Santo (I).

Accords :
les blancs demi-secs offrent une solution commode dans de nombreux cas où le même vin doit être servi en apéritif et sur l’entrée.

Blancs doux ou liquoreux

  • Titrant 10%vol Riesling Auslese (D), Trockenbeerenauslese (D).
  • Titrant 11%vol Eiswein (D, O, Can), Malvasia delle Lipari (I).
  • Titrant 12%vol Beerenauslese (D, O), Bergerac moelleux, Coteaux du Layon-Villages, Côtes de Montravel.
  • Titrant 13%vol Bonnezeaux, Coteaux-du-Layon Chaume, Jurançon, Moscato di Pantelleria Naturale (I), Quart-de-Chaume, Sélection de grains nobles, Vin de paille.
  • Titrant 14%vol Monbazillac, Cadillac, Cérons, Loupiac, Sainte-Croix du Mont, Sauternes et Barsac.
  • Titrant 15%vol les Albana di Romagna vinifiés en passito (I), Muscat de Rhodes (G), Orange Muscat (Cal, Aus), Tokay Aszú (H).
  • Titrant 16%vol ou davantage Carcavelos (P), Malvasia delle Lipari Passito (I), Moscati di Pantelleria Naturalmente Dolce (I).

Accords :
outre leur rôle de premier plan au dessert, les vins doux ou liquoreux permettent de faire la transition entre fromages forts ou persillés, et le dessert.

© Balades oenologiques | Tourisme et vins | Oenotourisme