07.71.58.40.93 ou 07.50.58.84.53
de 10h à 18h du lundi au vendredi
oenotourisme tourisme et vins

Les cépages de F à L

Les cépages “F”

Faber :
Blanc, croisement de müller-thurgau et de weissburgunder, employé en Allemagne, où il donne un vin fruité à l’arôme légèrement muscaté.

Falanghina :
Blanc italien.

Fendant :
Nom donné au chasselas dans le Valais suisse.

Ferral :
Blanc de Madère, sans grand intérêt, utilisé aussi en Amérique du Sud.

Ferrón :
Noir de Ribeiro, en voie de disparition.

Fer-servadou :
Noir donnant des vins de garde.
Entre dans le Tursan rouge (sous le nom de pinenc), mais commence à y être remplacé par les cabernets. Entre aussi dans le Madiran (également sous le nom de pinenc). Et dans le Gaillac, sous le nom de braucol. Il est dominant dans l’Aveyron, où on l’appelle mansois.

Fié :
Autre nom du sauvignon.

Flora :
Cépage blanc, croisement de gewurztraminer et sémillon, dont 160 ha seulement sont cultivés, mais qui semble capable de résultats intéressants.

Folle-blanche :
D’origine charentaise, ce cépage blanc productif donne un vin très vif : le Gros Plant. Il est aussi utilisé, sous le nom de picpoul, pour l’Armagnac, et en Languedoc-Roussillon. Autrefois utilisé en Charente pour le Cognac, mais trop sensible à la pourriture grise, il y a été supplanté par l’ugni blanc.
En Californie, cultivé par le domaine Martini.
Alias chalosse blanc.

Folle noire :
Alias fuella nera, ce cépage noir donne au vin bouquet, couleur, et longévité. Entre, avec le braquet, dans le Bellet.

Forcayat :
Noir espagnol, employé dans les environs de Valence.

Franc blanc :
Autre nom du chenin.

Frankenthal :
noir de table et de cuve. Alias trollinger en Allemagne, schiava grossa dans le Haut-Adige. Naguère employé comme raisin de table en Belgique et aux Pays-Bas.

Freisa :
Noir italien, acide, utilisé au Piémont.

Freisamer :
Blanc, croisement de sylvaner et pinot gris, utilisé en Allemagne, et qui fournit un vin assez neutre.
Aussi employé en Suisse alémanique, le plus souvent en vendange tardive.
Parfois appelé freiburger.

Fromental :
Cf. roussanne.

Fromentot (ou fromenteau) :
Ancien nom, parfois encore donné au pinot gris en Champagne.

Fuella :
Cf. folle noire.

Fumé :
ou blanc Fumé, autres noms du sauvignon.

Furmint :
Cépage blanc hongrois dont est tiré le Tokay de Hongrie.

Les cépages “G”

Gaglioppo :
Noir italien, autochtone de Calabre.

Gaillac :
Cf. ondenc.

Galopine :
Cf. viognier.

Gamay Beaujolais :
Ce nom trompeur désigne un clône de pinot noir utilisé en Californie.

Gamay blanc :
Cf. melon de Bourgogne.

Gamay Chaudenay :
Rare, entrant dans le Cheverny.

Gamay à feuilles rondes :
Cf. melon de Bourgogne.

Gamay noir :
Ce noir à jus blanc (parfois appelé lyonnaise, bourguignon noir) est répandu dans de nombreuses régions (33.000 ha en France), et donne un vin très fruité. Assez sensible aux gelées de printemps, ainsi qu’aux maladies et parasites principaux de la vigne.
Il est utilisé seul en Beaujolais, où il a produit 1.300.000 hectolitres en 1988, dont 450.000 en primeur. Les Beaujolais sont secs, peu tanniques, souples, frais, très aromatiques.
Dominant dans le Bourgogne Grand Ordinaire, entrant dans le Bourgogne Passetoutgrains en association avec le pinot noir, il est aussi employé à Coulonges-la-Vineuse, à Gaillac (parmi de nombreux autres), en Lorraine dans le Gris de Toul, en Savoie, et en Val de Loire.
Dans les Côtes de Toul, il donne des vins gris caractéristiques, vifs et fruités.
En Savoie, il fournit des vins frais et légers à consommer dans l’année.
En Val de Loire, il est utilisé dans le Touraine-Amboise, dans le Touraine-Mesland, le Cabernet d’Ancenis, le Châteaumeillant.
Il est aussi utilisé dans les Côteaux d’Auvergne, les Côtes du Forez, et dans les vins du Haut-Poitou en association avec cabernet et pinot noir.
Un village porte son nom en plein coeur de la Côte de Beaune, au sud de Meursault !
En Suisse, c’est le deuxième cépage noir du Valais, entrant notamment dans la Dôle.
Il est cultivé aussi en Allemagne, en Europe centrale, et en Bulgarie, sous divers noms tels que limberger, blaufränkisch, kekfrankos.
En Amérique, on a donné ce nom au valdiquié, et en Californie il est appelé Napa Gamay.

Gamay noir à jus rouge :
L’emploi de ce cépage est interdit.

Gamay Saint-Laurent :
Cf. abouriou.

Garganega Bianco :
Blanc italien dominant dans le Soave.

Gewurztraminer :
Cépage originaire du Palatinat, introduit en Alsace vers 1870, il y a trouvé son terroir d’élection. Aromatique, aux raisins très sucrés, il est de production faible et irrégulière mais permet des vendanges tardives.
C’est l’un des 4 grands cépages d’Alsace, qui lui consacre 20% de son encépagement.
Donne un vin corsé, bien charpenté, en général sec mais parfois moelleux. Souvent servi en apéritif ou avec le dessert, il peut aussi accompagner (surtout lorsqu’il est puissant), des fromages tels que le Roquefort et le Münster.
Bien qu’utilisé surtout pour produire des blancs, on en tire aussi le Rosé d’Alsace, très aromatique.
Utilisé un peu partout dans le monde, surtout en Allemagne. Mais aussi en Hongrie et en Roumanie; et, quoiqu’en quantité modeste, en Espagne (Somontano) etc.
En Californie, il occupe 1.800 ha, dont près de la moitié dans la seule région de la Baie de San Francisco. Résultats de qualité variable, de même qu’en Amérique du Sud.
De bons résultats sont parfois obtenus en Afrique du Sud et en Australie.
Alias : heida, rotclevner, savagnin rosé, traminer, termeno aromatico, rousselet.

Gloria :
Blanc, croisement de sylvaner et müller-thurgau, employé en Allemagne, où il donne des vins neutres, légers, peu acides.

Giro :
Noir sarde.

Godello :
Blanc galicien, parfumé.

Gouveio :
Blanc pouvant participer au Porto.

Graciano :
Noir que l’on pense être originaire de Navarre et Rioja. Ces régions possèdent en tout cas 55% de l’encépagement espagnol en graciano, au demeurant fort modeste (0,02% du total). Le moût est rouge vif, aromatique, assez acide, et donne des vins colorés et tanniques.
Voir morrastel.

Grand bouchet :

Grau :
Noir galicien, rare. Autorisé à Valdeorras.

Grechetto :
Blanc italien, employé en Ombrie.

Greco :
Blanc autochtone de Campanie.

Green Hungarian :
Cépage blanc cultivé sur 220 ha en Californie.

Grenache :
Originaire d’Espagne, c’est le cépage noir le plus utilisé dans le monde. Sensible à la coulure et s’oxydant facilement, il donne des vins structurés, parfumés et très chaleureux. Les meilleurs résultats sont obtenus sur des terrains de coteaux schisteux ou caillouteux. En plaine, son vin plus abondant présente moins de caractère et vieillit rapidement.
Il est à la base de nombreux rosés, et participe à de non moins nombreux assemblages.
Il donne aux vins du Languedoc leur chaleur et participe à leur bouquet. C’est l’un des 4 cépages principaux du Roussillon, et l’un des 3 principaux dans le Collioure. A la base du Banyuls (VDN), il est exclusif dans le Maury (VDN), et entre dans le Rivesaltes.
Il constitue 10% de l’encépagement provençal et entre par exemple dans le Bandol.
Il est à la base du Rasteau, entre dans le Tavel, et dans les Côtes du Rhône (un des 13 de Châteauneuf). Dans les Côtes du Lubéron, on l’associe à la syrah.
D’emploi fréquent en Espagne, la garnacha participe aux crus de la Rioja, d’Aragon et de Catalogne. Il domine en Navarre, où il est apprécié pour la confection des rosés.
Alias en Espagne : tinto aragonés, alicante, navarra, roussillon tinto, aragón. On y rencontre également sa variété teinturière (garnacha tintorera).
Aux USA, il occupe 7.300 ha, principalement en Californie (Central Valley) pour des rosés légers, et dans l’Etat de Washington.
Il est présent en Italie, en Argentine, au Chili, en Afrique du Nord, Afrique du sud, et Australie.

Grenache blanc :
Ce cépage blanc originaire d’Espagne, est utilisé surtout en Espagne, où il donne des vins secs et neutres; et en France, entre autres en Languedoc-Roussillon, où il donne des vins aromatisés, riches en alcool, peu acides; on l’emploie comme base d’assemblage, par exemple avec la roussanne et la marsanne.

Grenache gris :
Cépage utilisé dans le Roussillon pour faire des Vins Doux Naturels.

Grey Riesling :
Ce nom trompeur désigne, en Californie, un descendant du chauché gris, cépage français aujourd’hui disparu de France, donnant des résultats quelconques sur les 1.000 ha où il est planté.

Grifforin :
Autre nom du malbec.

Grignolino :
Noir piémontais dont on tire un vin rouge sec capiteux, ou demi-doux pétillant.

Gringet :
Nom donné au savagnin en Haute-Savoie.

Griset blanc :
Autre nom de l’aligoté.

Gris meunier :
Cf. pinot meunier.

Grolleau (ou groslot) :
Noir du Val de Loire, donnant le rosé d’Azay-le-Rideau, et des rosés semi-secs (Rosé d’Anjou) et des rouges ordinaires en Anjou.
NB : le Cabernet d’Anjou vient des cabernet franc et cabernet sauvignon.

Gros auxerrois :
Cf. melon de Bourgogne.

Gros bleu :
alias trollinger, vernatsch, schiava, black hamburg, donne des vins élégants et frais.

Gros monsieur :
Cf. césar.

Gros plant :
Autre nom de la folle blanche.

Grosse roussette :
Cf. marsanne.

Grosse sainte-marie :
Cf. melon de Bourgogne.

Grosso :
variété de sangiovese résistant au phylloxéra.

Grüner-Veltliner :
Blanc répandu en Autriche, il y donne des vins frais et fruités, parfois légèrement épicés.
Utilisé aussi en Hongrie.

Gutedel :
Nom du chasselas en Allemagne et parfois en Alsace.

Gutenborner :
Blanc, croisement de müller-thurgau et de chasselas, riche en sucre mais donnant des vins neutres. Employé en Allemagne et en Angleterre.

Les cépages “H”

Harriague :
Nom donné au tannat en Uruguay.

Hárslevelü :
Blanc hongrois donnant un vin riche très parfumé. C’est le deuxième contributeur du Tokay.

Heida :
Autre nom du païen.

Hermitage :
Nom donné au cinsaut en Afrique du Sud.

Himbertscha :
Blanc valaisan, rare, donnant un vin acide.

Hondarribi beltza :
Noir basque qui participe à l’élaboration du txakoli.

Humagne :
désigne divers cépages valaisans, tant rouges que blancs, ayant pour seul point commun de fournir des vins de garde.

Huxelrebe :
Croisement blanc récent de muscat, chasselas, et courtillier musqué, aromatique, employé en Allemagne et un peu en Angleterre.

Les cépages “I”

Isabella :
Rouge américain productif, répandu au Brésil, en Uruguay, et en Colombie où il est le cépage le plus répandu. Dans l’Etat de New-York, il sert à élaborer des mousseux.

Les cépages “J”

Jacquère :
Blanc tardif cultivé en Savoie, où il est le cépage blanc le plus répandu, et dans le Dauphiné. Donne un vin frais et léger, à boire jeune.

Johannisberg :
Nom donné au sylvaner dans le Valais, où il donne un bon vin sec, très parfumé.

Johannisberg (riesling) :
Nom parfois donné au riesling rhénan en Californie.

Jurançon :

Blanc : peu répandu, encore présent en Charente.

Noir : cépage accessoire du Sud-Ouest, employé à Gaillac notamment, et donnant un vin assez commun. Ne pas confondre avec l’appellation Jurançon, laquelle emploie le courbu, le petit manseng et le gros manseng.

Les cépages “K”

Kádárka :
Noir le plus répandu en Hongrie et dans les Balkans, il donne un vin léger et fruité.
Alias gamza.

Kanzler :
Croisement de sylvaner et de müller-thurgau, employé en Hesse Rhénane.

Kéknyelü :
Blanc hongrois.

Kerner :
Croisement récent de riesling et de trollinger, à la saveur d’un riesling léger. Employé surtout en Allemagne, et un peu au Canada, en Angleterre, et en Afrique du sud.

Klevner blanc :
ou encore pinot blanc, noms donnés à l’auxerrois blanc en Alsace.

Klevner rouge :

Klingelberger :
Nom parfois donné au riesling en Pays de Bade.

Les cépages “L”

Lado :
Blanc galicien.

Lagarino :
Noir tyrolien, au goût amer.

Lairén :
Nom andalou de l’airén.

Lambrusco :
Noir italien employé surtout en Emilie-Romagne, et produisant le vin du même nom.

Lauzet :
Blanc pyrénéen.

Léanyka :
Blanc hongrois.

Len de l’el :
Blanc de Gaillac, rare, léger et très fin, savoureux et peu acide.

Limberger :
variété de gamay, alias blaufrankisch, kekfrankos, donne des vins frais et racés.

Listán :
nom donné au palomino fino à San Lúcar de Barrameida.

Lladoner pelut :
Un des 4 cépages principaux du Roussillon.

Loureira :
Un des meilleurs blancs de Galice.

Lyonnaise :
Autre nom du gamay.

© Balades oenologiques | Tourisme et vins | Oenotourisme

Rappelez moi
+
Rappelez moi!