Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Contact : 06.23.41.87.06
de 09h à 18h du lundi au vendredi
oenotourisme tourisme et vins

Qu’est-ce que le vin ?

La nature s’est ingéniée à multiplier les matières premières capables de nous fournir de l’alcool :  riz, orge, malt, canne à sucre, sont quelques exemples qui viennent immédiatement à l’esprit sans pour autant occulter le nombre invraisemblable d’autres plantes et fruits participant à l’encouragement de l’éthylisme.  Là n’est pas notre propos; parmi toutes ces sources,il en est une dont l’attrait et la gloire éclipsent toutes les autres :  le raisin, pour cette raison toute simple mais capitale qu’il nous procure le vin.

La notion de vin dépend parfois de la culture de la personne qui en parle, et la discussion sur ce sujet peut élever dangereusement la tension d’interlocuteurs aux intérêts économiques divergents.  Pour notre part, nous adoptons la définition qu’en donne la législation de l’Union Européenne.  Selon l’Union Européenne, le vin est le produit obtenu exclusivement par la fermentation alcoolique, totale ou partielle, de raisins frais foulés ou non, ou de moûts de raisin.

Cette définition soulève un certain nombre de questions et de difficultés d’interprétation.  Certains arguent que l’emploi de divers produits -tels que le sucre au cours de la fermentation, ou l’anhydride sulfureux à divers stades de la vinification- invalident la définition que l’Union Européenne entend donner du vin; ils y voient une raison d’élargir cette définition.  D’autres, puristes, soutiennent que tout ce qui n’est pas autorisé explicitement est interdit.  Ces discussions, oiseuses pour l’amateur, sortent de notre sujet.

La définition de l’Union Européenne nous sert de guide pour tracer le cadre général de cet ouvrage, et non pas pour en délimiter strictement les frontières, aussi nous arrivera-t-il de déborder; mais les bons produits évoqués ici résultent de l’application de règles autrement exigeantes que la définition européenne !

Nulle boisson, plus que le vin -et on pourrait même dire aucun sujet, sauf l’amour- n’a suscité davantage d’éloges dithyrambiques, depuis les Grecs anciens qui s’en servaient généreusement pour fêter leurs héros et honorer leurs dieux, jusqu’à nos jours où Philippe Faure-Brac le voit élevé au rang de “véritable religion”, encore que lui-même en fasse “avant-tout, une philosophie”.  Nonobstant leur indiscutable justesse, ces mots émanant d’un grand-prêtre du vin reflètent le statut de leur auteur.  Pour nous autres simples fidèles, amateurs raisonnables tirant plaisir d’une consommation modérée, quelle meilleure définition que celle de Paul Claudel :  le vin, “libérateur de l’esprit et illuminateur de l’intelligence.” ?

Notre site vous invite à la découverte de l’éloquence du vin dans l’extraordinaire diversité de ses expressions.

© Balades oenologiques | Tourisme et vins | Oenotourisme