Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Contact : 07.71.58.40.93 / 07.50.58.84.53
de 10h à 18h du lundi au vendredi
oenotourisme tourisme et vins

Vins d’Amérique du nord

Les Cépages

Principaux cépages vinifera rouges :

  • zinfandel (15.000 ha en Californie)
    ce cépage noir, dont l’origine n’est pas encore indiscutablement établie (selon l’hypothèse la plus communément admise, il s’agirait du primitivo italien) a trouvé aux Etats-Unis, particulièrement en Californie, un terroir d’élection. Résistant, il n’a pas besoin d’irrigation.
    Sans intérêt à gros rendement, il donne d’excellents résultats lorsque les vignes vieillissent et que le fruit se concentre. Corsé, presque onctueux, il s’accorde alors idéalement avec le goût vanillé des fûts de chêne américain. En outre, il se prête souplement à diverses vinifications : vins corsés et tanniques, rouges légers, “blush” (rosé très pâle) et même du blanc.
  • cabernet sauvignon (14.000 ha en Californie) : c’est le roi des cépages noirs, auquel sont consacrés les meilleurs terroirs (4.000 ha en Napa, 2.600 en Sonoma, 1.500 en Monterey, 1.400 à San Joaquin, 1.000 à San Luis Obispo). Mais tout n’est pas nécessairement excellent, même parmi les vins coûteux…
  • le grenache (7.400 ha, dont 5.000 ha en Californie) n’a pas été employé pour produire des vins de qualité, mais les quelques vignerons adeptes des Côtes du Rhône n’ont pas dit leur dernier mot.
  • le merlot (4.000 ha en Californie, et une implantation croissante dans le nord-ouest) talonne le pinot noir pour les vins les plus coûteux après ceux de cabernet sauvignon.
  • barbera : ce cépage, qui est en passe de devenir le plus répandu dans son Italie natale, occupe ici 4.000 ha, presque en totalité en Californie.
  • pinot noir : 4.000 ha en Californie, et une implantation croissante en Oregon.
  • carignan : occupe maintenant moins de 4.000 ha, en baisse.

Principaux cépages vinifera blancs :

  • chardonnay : le cépage blanc vedette, capable de produire certains des meilleurs vins blancs du monde. En Napa, il occupe plus de 4.000 ha qui fournissent les deux tiers du vin blanc produit dans la vallée. En Carneros, il fournit les effervescents les plus réputés. En Sonoma, où il occupe 4.800 ha, sa prédominance est encore plus flagrante : trois quarts de la surface encépagée en blanc. De même en Mendocino : 1.600 ha, 60% de la superficie plantée en blanc. Quoique avec un succès moindre, il se rencontre également en Monterey (4.200 ha), Santa Barbara (2.200 ha), San Luis Obispo (1.300 ha), et San Joaquin (2.400 ha). Au total, près de 25.000 ha en Californie, et environ 2.500 dans les autres vignobles du nord-ouest.
  • colombard : avec 21.000 ha, c’est maintenant le deuxième cépage blanc de Californie, essentiellement en Central Valley, où il est à la base de blancs tranquilles ou effervescents, ordinaires. Cependant, certains oenologues pensent que le traitement californien du colombard pourrait, appliqué en France, donner de meilleurs résultats que ceux connus jusqu’à présent.
  • le chenin blanc (12.000 ha en Californie) donne ici comme partout ailleurs dans le monde (sauf dans la Vallée de la Loire, sa région de prédilection) des vins en général neutres et sans grand relief.
  • sauvignon blanc : 5.600 ha en Californie.
  • riesling : en baisse à 1.600 ha en Californie, dont plus de la moitié dans le canton de Monterey. Johannisberg riesling et white riesling désignent le vrai riesling rhénan.
  • sémillon (1.000 ha en Californie),

Principaux labrusca

Ceux qui tendent à donner les résultats les moins médiocres sont :

  • niagara (800 ha dans l’état de New-York),
  • dutchess (160 ha dans l’est),
  • delaware,
  • isabella.

Principaux hybrides franco-américains

Les blancs réussissent en général mieux que les rouges :

  • seyval blanc (400 ha dans l’est),
  • cayuga white (100 ha dans la région des Finger Lakes),
  • vidal blanc,
  • vignoles.

Les meilleurs hybrides rouges semblent être :

  • baco noir (240 ha dans l’état de New-York),
  • chancellor,
  • Léon Millot.

Autres cépages

  • alicante bouschet : 700 ha en Californie, dans la Central Valley, mais ce cépage médiocre est en régression rapide;
  • le burger (900 ha en Californie) est un vinifera blanc
  • cabernet franc (environ 800 ha en Californie), encore souvent au stade expérimental ici, mais des compagnies telles que Mondavi et Joseph Phelps en font un emploi généreux en assemblage avec certains de leurs cabernet sauvignon.
  • carmine : croisement de carignan, grenache, et cabernet sauvignon,
  • carnelian (400 ha, en majorité en Californie), croisement de grenache avec un croisement de carignan et cabernet sauvignon,
  • centurion : croisement de carignan, grenache, et cabernet sauvignon,
  • durif : 640 ha en Californie;
  • emerald riesling (450 ha en Californie), croisement de riesling et de muscadelle, bas de gamme.
  • flora (140 ha), croisement de sémillon et de gewurztraminer, réussit moins bien que chacun de ceux-ci et a presque disparu, quoique présent dans le Cremant de Schramsberg (un effervescent doux).
  • gewurztraminer (en baisse à 700 ha en Californie, stable dans les autres régions viticoles du nord-ouest)
  • gray riesling (en forte régression à 120 ha en Californie), est habituellement mélangé avec du sylvaner ou du chenin blanc pour relever son caractère.
  • melon (800 ha en Californie)
  • green hungarian (vinifera blanc d’origine inconnue, 60 ha en Californie),
  • mission (1.200 ha en Californie),
  • muscat blanc (500 ha en Californie), est la meilleure des deux variétés de muscat présentes aux USA (l’autre étant le muscat d’Alexandrie). Muscat Frontignan désigne habituellement des vins fortifiés, dont un excellent est dû à Beaulieu Vineyards. Le muscat d’Alexandrie est plutôt utilisé en raisin de table.
  • le nebbiolo a presque disparu; il n’en reste que 20 ha en Californie.
  • pinot Saint-Georges (80 ha en Californie),
  • Ruby cabernet (en baisse, 2.500 ha, principalement en Californie). C’est un croisement de carignan et cabernet sauvignon, aux résultats médiocres.
  • sylvaner (en voie de disparition, 80 ha en Californie).
  • symphony : croisement de muscat d’Alexandrie et de grenache gris, planté dans la vallée de Sonoma, et à San Joaquin, pour faire des doux et des mousseux.
  • syrah : il y a peu de vraie syrah (200 ha environ)
  • Thompson Seedless a été longtemps le cépage le plus répandu en Californie, employé tant pour le raisin de table que pour des vins tranquilles de bas de gamme et des effervescents bon marché. De très peu d’intérêt pour le vin, il a été dépassé récemment par le colombard, mais représente néanmoins encore une part très importante de l’encépagement californien.
  • traminer,
  • trebbiano (600 ha en Californie),
  • viognier : une soixantaine d’hectares plantés récemment. Il est encore trop tôt pour conclure.
  • zinfandel blanc.

Comme en Australie, on continue parfois à employer des noms erronés. La liste ci-après contient les noms parfois prêtés à tort à certains cépages, et indique ce dont il s’agit en fait.

  • burger : monbadon
  • gamay : valdiquié, encore 500 ha mais en voie de disparition.
  • gamay Beaujolais : clone inférieur de pinot noir
  • Napa gamay : fort peu de raisin portant ce nom est du véritable gamay.
  • Gray riesling : trousseau gris, qui donne un blanc corsé mais standard.
  • gros manseng : désignait autrefois le petit verdot, qui n’a pas bien réussi et dont il ne reste qu’environ 40 ha).
  • mataro : mourvèdre (seulement 120 ha pour le moment, mais intérêt en hausse).
  • Monterey riesling : sylvaner
  • mourisco preto : tinta cao
  • petite syrah : durif, dont les 1.000 ha restants donnent de meilleurs résultats qu’en France. 640 ha en Californie, dont 60% dans le canton de Monterey.
  • pinot blanc : en général, il s’agit de melon, le cépage du Muscadet.
  • sauvignon vert : muscadelle, en voie de disparition
  • savagnir musque : sauvignon
  • valdepenas : tempranillo
  • xeres : graciano.

© Balades oenologiques | Tourisme et vins | Oenotourisme

Rappelez moi
+
Rappelez moi!